• Johnny Halliday a fêté ses 66 bougies au Nossy Be (le restaurant des « people ») en juin 2009
  • 10% seulement des visiteurs sont étrangers (essentiellement britanniques, belges, allemands et suisses)
  • Interrogés il y a quelques années  sur les stations balnéaires qu’ils connaissaient « au moins de nom », les français plaçaient La Baule en deuxième position derrière Biarritz !
  • Les familles venues de Paris ou du Grand Ouest, surtout, restent attachées à La Baule. 80% des 13 000 résidences secondaires leur appartiennent.
  • Parents et grands parents font revivre à leurs enfants les vacances qu’ils ont vécues en les inscrivant au club de plage qu’ils ont eux même fréquentés. C’est le coté « madeleine de Proust » qu’évoque Damien Dejoie, le directeur de l’office de tourisme. Comme le résume joliment l’écrivain Stéphane Hoffmann « La Baule, c’est un endroit sentimental, où tout ramène à l’enfance » (in Des filles qui dansent chez Albin Michel, roman qui se déroule à La Baule)

IMG_0100