Prendre une barque et voguer … dans ce silence …quel apaisement certain… là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté…. la nature à l’état pur…Il s’agit bien là de La Brière.
Dans ce parc naturel régional (un des tout premiers crée en france) l’environnement y est protégé et la biodiversité exceptionnelle (7000 hectares tout de même).  C’est 2ème plus grand marais de France : un triangle de 10 km de coté sans route ni sentier, abandonné aux oiseaux migrateurs. Roseaux, Héron (petit patapon), on peut embarquer de Saint-André des Eaux ou de Saint-Lyphard. 
De nombreuses formules vous sont proposées par différentes maisons, les guides brièrons ne manquent pas. Aller en bateau / retour en calèche, barque, poney, location de vélos et de rosalies (« vélos » à 4 personnes : voir photo) vous trouverez forcement de quoi vous satisfaire.

Cet endroit sauvage est un délice. Coup de ❤ assuré.

Vous verrez aussi dans les villages à proximité (Kerhinet, Saint-Lymphard) les maisons typiques de la brière : les chaumières ! Des petites maisons aux toits de chaume donc, c’est absolument charmant, on se croirait au village d’Astérix !

Aux alentours également, des dolmens à découvrir ! Il y a en a un peu partout dans cette région celtique (qui a dit que nous n’étions pas en Bretagne ??) Je vous laisse les découvrir, c’est absolument mystico-superbe

Pour l’adresse, je vous laisse regarder à l’office de tourisme les prospectus pour trouver la formule qui vous conviendra le mieux, je ne veux me fâcher avec aucun guide brièron 😉

Surnomée le pays noir, Chateaubriand a dit de La Brière : « C’était bien elle : 10 000 hectares de silence et de nudité, immense lotus bleu épanoui au milieu du cirque de l’atmosphère » 

CIMG3020 CIMG3023 CIMG3025 CIMG3026 CIMG3030 CIMG3032 CIMG3035 DSC00511

CIMG3014