De Batz-sur-mer ou du Croisic, se retrouver dans l’arrière pays baulois est une merveille … Il faut aller respirer l’iode face aux embruns de l’atlantique, voir cette mer en furie (parfois)… cet océan déchainé de la côte sauvage qui porte bien son nom et qui est un ravissement pour l’oeil … et même … pour l’âme. Se retrouver ainsi face aux éléments est indicible. C’est la beauté pure, poétique, majestueuse.

Pendant votre promenade iodée, profitez en pour découvrir les rochers atypiques comme le Rocher de l’ours (en photo ci dessous), le dormeur, le menhir de la pierre longue

Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait… mais qu’attendez-vous ?

Coup de ❤

Une petite légende bretonne : La Côte sauvage, parsemée de criques se prolonge du Pouliguen à Batz sur mer. Le long de la côte on compte 23 grottes faconnées par l’érosion, dont celle des Korrigans. La légende raconte que ces lutins faisaient disparaitre quiconque s’aventurait à pénétrer dans leur domaine. A l’entrée de la baie du Sphinx, la grotte des Jumelles est de loin la plus pittoresque, avec une pierre couleur rose et vert pâle assez fascinantes.

IMG_3955 IMG_3948 IMG_2478 IMG_2469 IMG_0936 DSCN4668 DSCN0208 DSC03471 DSC03470 croisic

Publicités