• En 1879, quand le chemin de fer arrive dans un hameau de la commune d’Escoublac, du nom de « La Bôle », on n’y trouve rien d’exceptionnel à l’exception d’une caserne de douaniers infestée de puce ! Ces 20 fonctionnaires y surveillent le commerce du sel de la presqu’île de Guérande et prélevaient des taxes sur les marchandises.
  • La Bôle n’était alors que dunes et marais salants !
  • Le nom « La Bôle » signifie « terre alluviale recouverte à marée haute. Chez les paludiers, « bôle » ou « bolle » désigne encore des terres élevées au-dessus des marais. 
  • « La Bôle » est devenue « La Baule » … car …c’est une appellation locale que les douaniers n’ont pas su correctement orthographier au cadastre, étrangers à la région. Quand en 1882, la compagnie d’Orléans reprend la concession du chemin de fer de la presqu’île, elle rebaptise la gare en conformité avec le plan cadastral. 
  • L’atout considérable de La Baule c’était sa gare (la première était à l’emplacement actuel de la place de la Victoire ! ) située à 400 mètres seulement de la plage !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités