• La Baule, ville née par et pour le tourisme, voit son activité économique grandement liée au flux et afflux de visiteurs. 38% seulement des habitants de La Baule le sont à l’année.
  • Il n’y a pas vraiment un style pour les manoirs, cottages et chalets construits au siècle dernier mais un mélange de genres : anglo-normandes, basques, bretonnes, landaises, méditérranéennes, italiennes, californiennes (contrairement à Deauville par exemple, où, dès 1934, la mairie avait imposé de construire « deauvillois »). Les villas sont en effet extravagantes (et les gouts aussi : art-déco, art nouveau, néogothique, expressionniste postmoderne, futuristes) et colorées et La Baule leur doit en grande partie son âme. 
  • Dans les années 70, la ville comptait près de 4000 villas, il n’en reste aujourd’hui plus que 2000…Les exceptionnelles comme Régina, Pax, Ker Lousic, La corvette pourraient être classées comme monuments historiques…
  • Il y a 17 000 habitants à l’année à La Baule, 150 000 durant les week-end d’été.
  • En 2012, La baie de La Baule a été admise dans le club très fermé des « plus belles baies du monde »

La Baule (15)

Publicités