Recherche

Les Bauloises

Tag

madeleine de proust

Le marché de La Baule

Le marché c’est LE rendez vous quotidien des Baulois de 9h à 13h ! Le marché de La Baule c’est aussi toute notre enfance, les fraises Burban, la crèmerie, les langoustes que l’on observait dans l’aquarium…les abeilles de la famille Mary, l’odeur de la boutique de torréfaction en arrivant et en partant …même si les halles ont été refaites, l’ambiance est restée intacte. Il y a toujours des camelots qui font leur discours…et puis tous ces plaisirs de la table … le beurre salé Bordier, les soles, les crevettes… ha le marché de la Baule c’est une madeleine de Proust géante !! Si aujourd’hui l’on s’arrête davantage chez Titi l’écailler que sur les stands de bijoux fantaisies pour les jeunes filles en fleur, nous ne gardons pas moins un souvenir impérissable du marché de La Baule première époque où alors cela nous paraissait long d’accompagner notre mamie… aujourd’hui nous n’aimerions pas refaire le chemin à l’envers et pourtant nous payerions cher pour revivre un seul instant …Outre la nostalgie bauloise, ce marché vaut vraiment le détour pour les excellents produits qui y sont proposés. A faire, coup de ❤ assuré.

P.S : Dernièrement nous avons découvert de nouvelles choses au marché … dont Artiglace, les glaces d’Alain Menuet (voir notre article à ce sujet), un régal !

Place du marché 

44 500 La Baule 

IMG_0392 IMG_0635 IMG_0636 IMG_0637 IMG_0638 IMG_0639 IMG_0640 IMG_0641 IMG_0642 IMG_0643 IMG_0644 IMG_0645 IMG_0646 IMG_0647

IMG_0650 IMG_0651

Publicités

Confiserie Manuel

Notre coup de ❤ , notre enfance, nos premières caries aussi … ;))

Manuel c’est LE GLACIER mythique de la Baule, notre madeleine de Proust absolue. 

Ses glaces à l’italienne sont parfaites (feu celle goût coquelicot que nous adorions), coup de coeur pour la boule fraise (glace pas sorbet) au vrai goût de fraise artisanal loin du parfum chimique des glaces lambda !

Ses gaufres, ses chocolats et ses bonbons en bocaux qui nous rappellent ceux d’antan sont autant un ravissement pour les yeux que pour le palais (mention spéciale pour les bûchettes, un délice !!!)

Et surtout coup de coeur pour les célèbres niniches souvent imitées jamais égalées. Loin des suces d’orges durs, les niniches sont une pâte molle mais pas trop non plus, juste ce qu’il faut pour se délecter … goût fruits, chocolat, noix de coco, caramanuel…. MIAM un pur délice ! 

P.S : Un bémol néanmoins… les quantités … Pour les glaces c’est de plus en plus chiche chaque année pour un prix qui augmente ! (parfois c’est limite pour les boules) nous sommes plusieurs à nous en plaindre de même que pour certains goûts moins intenses…

2, avenue du général de Gaulle

44 500 La Baule-Escoublac

02 40 60 20 66

DSC00498-1 IMG_0062 IMG_0063 IMG_0066 IMG_0070 IMG_0772

IMG_0754

Le saviez-vous ?

  • Johnny Halliday a fêté ses 66 bougies au Nossy Be (le restaurant des « people ») en juin 2009
  • 10% seulement des visiteurs sont étrangers (essentiellement britanniques, belges, allemands et suisses)
  • Interrogés il y a quelques années  sur les stations balnéaires qu’ils connaissaient « au moins de nom », les français plaçaient La Baule en deuxième position derrière Biarritz !
  • Les familles venues de Paris ou du Grand Ouest, surtout, restent attachées à La Baule. 80% des 13 000 résidences secondaires leur appartiennent.
  • Parents et grands parents font revivre à leurs enfants les vacances qu’ils ont vécues en les inscrivant au club de plage qu’ils ont eux même fréquentés. C’est le coté « madeleine de Proust » qu’évoque Damien Dejoie, le directeur de l’office de tourisme. Comme le résume joliment l’écrivain Stéphane Hoffmann « La Baule, c’est un endroit sentimental, où tout ramène à l’enfance » (in Des filles qui dansent chez Albin Michel, roman qui se déroule à La Baule)

IMG_0100

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑